Les Pilotes, Chefs d'escale et Chefs de ligne

 

ABGRAL : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1923.

ALMONDOS Almonacid Vicente :  

 
Chef de ligne à Buenos-Aires
. Né à Facunda Quinroga au pied de la Cordillère des Andes. Il passe son brevet de pilote en France en 1913. Quand la guerre 14-18 éclate, il s'engage dans la Légion Etrangère ce qui lui permet d'aller dans l'aviation. Il termine comme pilote d'une escadrille célèbre de bombardement de nuit. Il rentre dans son pays, Capitaine de l'Armée Française avec Médaille Militaire, Légion d'Honneur et croix de Guerre avec de nombreuses palmes. Il a dans ses bagages deux avions que la France lui a offert dont un avion de chasse. Il traverse, la nuit, en avion la Cordillère des Andes, se pose à Valparaison au Chili. Dix ans plus tard, il est gérant de la Compagnie Aeroposta Argentina, qu'il crée avec Bouilloux-Laffont.

ANDRAULT Pierre : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1929.

ANTOINE Léon

Pilote. Il entre chez Latécoère en 1925. Cap-Juby, le 10 mars 1927, les pilotes Marcel Reine et Léon Antoine libèrent le commandant Larre-Borges et trois autres aviateurs uruguayens tombés entre les mains des Maures à la suite de l'accident de leur hydravion.

ARCANTE Jean

Pilote. Il entre chez Latécoère en 1922.

ARIN Emmanuel : Pilote de l'Aéropostale dès 1919 puis à Air France en 1933 sur la même ligne Toulouse-Barcelone-Casablanca-Dakar. En 1944, reprise des vols sur la France. Pilote d'essai sur les SE 161. Il se tue le 25 novembre 1948 sur l'un d'eux, le F-BATM à Toulouse-Montaudran.

ARTIGAU Bernard  : Pilote.

Après la guerre 14-18, il est pilote chez Latécoère où il fait 600 heures de vol, surtout sur la route Toulouse-Alicante. En 1921, il retourne en Argentine, et avec l'aide de son frère, Pierre, il lance une entreprise commerciale avec sept avions. Il rejoint l'Aéropostale en 1928. Il s'occupe du recrutement du personnel, de la reconnaissance des terrains sur la ligne de Patagonie, collaborateur précieux de Paul Vachet  jusqu'à sa retraite aéronautique en 1930. Ayant contribué à la naissance de Aeroposta Argentina, le gouvernement argentin l'honore du diplôme de "Pionnier de l'Aviation Argentine". 

BAILE Alexandre :

(Né le 22 Août 1901 à SETE - 1981)  Entre aux Lignes Aériennes Latécoère le 9 novembre 1925. En 1927 il continue au service de la Cie Générale Aéropostale. En 1933 il entre à Air France et en 1936, à Natal il remplace Jean Dabry en qualité de Chef de la Base Transatlantique.

BARBIER Pierre : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1927. Tué le 27 février 1932 lors d'une étape brésilienne avec à son bord Victor Hamm et Georges Gourbeyre, volant le long de la côte, le Laté 28 a été pris dans un violent orage et frappé par la foudre : aucun des hommes n'a survécu.

BARRIERE Emile

Emile Barrière nait à Toulouse le 15 février 1902. Il fait de brillantes études au lycée de Toulouse, en classe préparatoire à Louis le Grand à Paris et intègre Polytechnique en 1922.

A sa sortie de polytechnique en 1924 il effectue son service militaire à Avord dans l’aviation.

Puis Marcel Moine le recrute en tant qu’ingénieur aéronautique dans ses bureaux d’études de la Société Industrielle Des Avions Latécoère (SIDAL) où il reste quatre ans.

A la fin de 1927, Daurat décide d’envoyer à Rio de Janeiro une équipe de pilotes et d’ingénieurs ayant fait leur preuve: Thomas, Brédrignan, Pivot, Rozes, Négrin, encadrés par Julien Pranville et Emile Barrière. Ils sont chargés de mettre en place les lignes Latécoère en Amérique du Sud. Emile Barrière entre alors à la Cie Générale Aéropostale en Mars 1928, en tant que chef des ateliers de révision à Rio-De-Janeiro jusqu’en Juillet 1929, date à laquelle il part à Buenos Aires pour y créer l’atelier central des Lignes Latécoère pour toute l’Amérique du Sud. Il s’y illustre en mettant en place le montage des avions Laté 26, puis Laté 28 et leur mise en service rapide sur le réseau Sud Américain.

En 1930, suite au décès tragique de Julien Pranville, Emile Barrière prend la direction de l’exploitation pour l’Amérique du Sud.

Emile Barrière, pour son plaisir personnel, prend des cours de pilotage au cours de l’année 1932. Il effectue son premier vol en solo en novembre 1932 et obtint son brevet de pilote début 1933. Au moment de sa disparition il totalisera 1000 heures de vol effectuées soit en qualité de chef des ateliers, puis de directeur des services soit à titre personnel.

Emile Barrière organise le réseau, les installations, la logistique et assure la maintenance des avions, dirige les révisions de l’Arc en Ciel et la mise en service des nouveaux Latécoère, Potez ou Breguet.

A la création d’Air France en Octobre 1933, Emile Barrière devient Directeur du réseau d’Amérique du sud de la compagnie Air France.

En février 1936 il a préparé techniquement 70 traversées lorsqu’il embarque le 10 février 1936 pour la France à bord de l’hydravion Laté 301 « Ville de Buenos Aires ».

La Ville de Buenos-Aires, effectue sa quatrième traversée, dans le sens Natal – Dakar. A la hauteur du rocher de Saint Paul, le radio signale que l’appareil navigue à 300 mètres, dans la pluie, rapidement la Ville de Buenos-Aires ne répond plus et disparaît avec les pilotes Ponce et Parayre, le navigateur Maret, le radio Lothelier, Emile Barrière, le jeune et ardent directeur du réseau d’Amérique du sud, et Collenot le célèbre mécanicien de Mermoz.

Emile Barrière est cité à l’ordre de la nation le 25 février 1936 et nommé dans l’ordre de la légion d’honneur le 10 avril 1936.

Source : Jean-Lin Paul, petit neveu d'Emile Barrière

BEAUREGARD Claude : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1925.

BEAUTE Pierre : .

Pilote et directeur d'exploitation jusqu'en octobre 1920

BEDRIGNANS Adrian :  


Pilote. Il entre chez Latécoère en septembre 1923. Le 19 octobre 1928, le pilote Adrian Bédrignans a relayé Mermoz sur le tronçon Rio-Natal dans le même temps (Rio et Buenos Aires en moins de quatorze heures), sur une distance analogue en volant de nuit.

BERJAUD Raoul : Chef d'aéroplace, disparu à Alicante le 25 avril 1925.

BONNETETE Louis : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1919. Il est nommé chef d'aéroplace à Malaga.

BOURGAT Henri : Né en 1896 (Toulouse) – 1975 (Perpignan). Engagé volontaire en 1914, blessé par balle en 1917, passe au 1° groupe d’aviation en juillet 1918. Entre chez Latécoère en 1924, pilote sur la ligne Toulouse-Casablanca puis Casablanca-Dakar. Séjourne à Cap Juby (Tarfaya). Saint-Exupéry chef d’escale, donne dans Terre des hommes une page émouvante de leur nuit forcée dans le désert au secours de leur camarade Riguelle. Sa carrière de navigant s’est interrompue après l’accident du Latécoère 28 F-AJPA le 26 février 1934 au sud du Cap Bojador alors qu’à titre de passager il regagnait son poste à Dakar. Jean Reig, mécanicien a été tué ; Marcel Goret pilote, Frédéric Marret radio, Abdallah interprète et Henri Bourgat blessés. Il a été reclassé au sol par Air France en résidence à Casablanca.

BRUYERE Alphonse : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1929.

BURY Alexandre: Pilote. Il entre chez Latécoère en février 1925.

CABANES: Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1919.

CAMOIN Julien : Pilote. Il entre chez Latécoère en mai 1923.

CARRETIER Pierre

Pilote. Le 16 janvier avec Jean Mermoz, Mailloux, Manuel, Jousse, Mariault et Couzinet, ils traversent l'Atlantique sud à bord de l'Arc-en-Ciel en 14 h 27.

CATIN Bernard : Pilote. Il entre chez Latécoère en mai 1923.

CESSIEUX Henri: Pilote. Il entre chez Latécoère en 1928.

CHAMPSAUR Jean : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1929.

CHANSEL Jean : Pilote. Il entre chez Latécoère en février 1930.

CHENU Gaston : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1922.

CLAVEL Pierre

Sa carrière dans l’aviation commence pendant la guerre 1914/18. Engagé tout d’abord comme artilleur, il demande à être muté dans l’aviation. Il est affecté comme pilote à l’escadrille SPAD 20. La fonction de ces  biplaces comportant un pilote et un observateur était  de régler les tirs d’artillerie au dessus et à l’intérieur des lignes ennemies ce qui entraînait des combats aériens en cas de rencontres avec l’adversaire.

  Après la guerre, il propose ses services à la Ligne Aéropostale Latécoère qui vient de se créer. En 1921 il rentre  sous les ordres de Didier Dorat à Toulouse. Puis ce dernier l’affecte à Alicante comme responsable de cet Aéroplace. L’acheminement quotidien du courrier doit se faire par tous les temps. Navigant à vue de sol, seule une montre indiquant la durée d’autonomie du réservoir d’essence, le pilote et le mécanicien sont soudés dans la même aventure. Lorsqu’il quitte la Ligne à regret, en 1924, il continue à s’entraîner sur de nouveaux appareils comme officier de réserve.

  A la déclaration de guerre 1939/40 il s’engage  lors de la campagne de France. Il est désigné pour commander le Bataillon de l’air 109 à Tour comme instructeur d’une Escadrille de Chasse. Ainsi s’achève son parcours dans l’aviation au cours duquel sa conduite, tant sur le plan humain que dans le cadre des missions qui lui sont confiées, lui valent la Croix de Guerre et la Légion d’Honneur à titre militaire ainsi qu’une médaille étrangère La croix du Christ du Portugal.

CLEC Raymond: Pilote. Il entre chez Latécoère en décembre 1922.

COLLET Albert "Robert"? : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en mai 1922.

CORSIN Charles

Pilote. Il entre chez Latécoère en juin 1921.

CORNEMONT René

Pilote. Le 25 décembre 1918, il pilote le Salmson 2 avec à son bord P.G. Latécoère pour le premier vol d'étude Toulouse-Barcelone.

COSTA André : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1930.

COSTES Dieudonné :

Pilote. Il entre chez Latécoère en 1922. Il effectue les trajets qui relient Toulouse à Barcelone, à Alicante et à Malaga. Il s'occupe activement de l'aménagement des terrains de Prat LLobregat, au sud de Barcelone et de celui d'Alicante. Il ne restera que trois mois chez latécoère. Au cours d'un voyage Espagne-France, il eut certains démêlés avec les services de la douane pour avoir importé d'Espagne, par la voie des airs, quelques sachets de cocaïne. Pilote d'essais, de raids et de ligne, as de guerre (14-18).
14 novembre 1892, Caussade (Tarn et Garonne) - 18 mai 1973, Paris.
Pilote militaire en 1912. Titulaire de 8 victoires pendant la Grande Guerre. Pilote de ligne aux Lignes aériennes Latécoère en 1919, à Air Union en 1923. Pilote d'essais chez Breguet en 1925 nombreux raids et records de distance avec le Breguet XIX. Effectue un tour du monde avec Joseph Le Brix* en 1927 (première traversée de l'Atlantique Sud) : 187 jours, 43 étapes, 57410 kilomètres en 342 heures de vol, sur Breguet XIX « Bidon ». Puis, avec Maurice Bellonte, sur le BreguetXIX « Point d'Interrogation », bat en 1929 le record du monde de distance (Paris - Tsitsikar : 7905 km). Toujours avec Bellonte et le même avion, il réussit la première traversée française Paris - New York sans escale, les 1er et 2 septembre 1930 (5850 km, 37 heures 18). Inspecteur général à Air Union en 1931.

 

COURET Jean: Pilote. Il entre chez Latécoère en 1930.

CUEILLE Robert

Pilote. Il entre chez Latécoère en 1922. Effectue la liaison Toulouse - Casablanca, le 01 septembre 1922. Effectue la mission de reconnaissance mouvementée en Afrique, le 22 mai 1923.

DABRY Jean

(1901-1990) est un pilote français de l'Aéropostale puis d'Air France.

D'abord officier au long cours, il entre à l'Aéropostale dès 1928 comme navigateur. Deux ans plus tard avec Jean Mermoz comme pilote et Léopold Gimié à la radio, il participe au record de distance en circuit fermé sur Latécoère 28. Les 12 et 13 mai 1930, le même équipage effectue la première traversée postale de l'Atlantique Sud sur l'hydravion Laté 28 "Comte de la Vaulx". Il entre à Air France en 1936, comme commandant de bord, où il fait plus de 540 traversées de l'Atlantique Nord avant de rejoindre la direction générale de la compagnie. Il quitte Air France en 1957 avec 16000 heures de vol.

 

DARNAUD Emile : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1925.

DAURAT Didier


Pilote. Directeur d'exploitation. Né le 02/01/1891 à Montreuil-sous-Bois -  Décès le 02/12/69 Toulouse. Sergent d'infanterie sous Verdun, puis officier aviateur, il a payé du prix du sang les huit citations et palmes de sa croix de guerre, et la légion d'honneur. Il a, au cours de la guerre 1914-1918, mis au point une méthode de chasse de nuit et a été responsable de la découverte d'un canon allemand célèbre entre tous : la "Bertha". Démobilisé en 1919, il est devenu, chez Latécoère, un magicien du courrier par avion. D'abord pilote, puis chef d'escale, il a défriché les premiers tronçons du trajet Toulouse Casablanca. Il assuma ensuite la direction de l'exploitation du France-Amérique du Sud jusqu'à la création de la Cie Air France.

DEDIEU Pierre : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1930.

DELAUNAY Henri

Pilote. (1904-1965) Il entre chez Latécoère le 1er mai 1927. Le 7 mai 1928, il est grièvement brûlé en ramenant son avion en feu au sol, sauvant son mécano et deux passagers. Il reprend les vols après dix mois d'hôpital.

DELEY Pierre

 
Né le 1 er Novembre 1893 à Marseillan (Hérault).  Pilote. Il est engagé en 1923, aux Lignes Aériennes Latécoères. Chef d'Aéroplace-Pilote à
Port-Etienne il ne chôme pas, il effectue de nombreuses recherches, de nombreux dépannages dans le désert. Il est affecté le premier, après Paul Vachet, en Amérique du Sud et en sa compagnie il reconnaît la ligne Rio-Natal et Rio-Buenos-Aires. Chef de place à Santagio,et sur Potez 25, il traverse plusieurs fois les Andes, et participe activement aux recherches d'Henri Guillaumet.

DELPECH Calixte : Pilote. Il est engagé aux Lignes Aériennes Latécoère en 1929.

DELRIEU Louis

 
Né le 14 Mars 1889 à LAVARDAC (Lot-et-Garonne).  Pilote et responsable d'aéroplace à . Il est engagé aux Lignes Aériennes Latécoère le 3 juin 1919 sur la ligne
Toulouse Casablanca et participe à la première liaison aérienne postale entre Casablanca et Dakar le 3 mai 1923. Il quitte la Ligne en 1925 et entre au Service de la Navigation Aérienne.

DENIS Jean : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1921. Il effectue le premier courrier sur Dakar en mai 1925 avec André Dubourdieu et Léopold Gourp..

DEPECKER André

Pilote. Il est engagé aux Lignes Aériennes Latécoère en 1925.

DES PALLIERES Martin

Pilote. Il est engagé aux Lignes Aériennes Latécoère en 1923.

DHE Paul : Pilote. Engagé en 1930 à L'Aéropostale.

DOERFLINGER Joseph

Pilote. Engagé en 1923 à L'Aéropostale.

DOMBRAY Jean

Pilote. Le 1 septembre : Jean Dombray avec Pierre Beauté, Didier Daurat ouvre officiellement la Ligne Toulouse-Rabat grâce à trois Bréguet 14. Pour la forme, ils transportaient quelques sacs de faux courrier. Il est nommé chef d'aéroplace à Alicante.

DROUHIN Georges

Pilote. Il est engagé aux Lignes Aériennes Latécoère en 1924.

DUBOURDIEU André

Pilote. Né en 1901. Sert dans l'Aviation Militaire en qualité de pilote pendant 3 ans. Il est engagé aux Lignes Aériennes Latécoère en 1924. Il effectue avec ses camarades pilotes Léopold Gourp et Jean Denis le premier courrier sur Dakar en mai 1925, trajet qui avait été reconnu en 1923 par le Cdt Roig et les pilotes Cueille, Louis Delrieu et Victor Hamm.
Il occupe la fonction de chef d'Aéroplace-Pilote à
Cap Juby. En 1930 il revient à Toulouse et devient pilote d'essais chez Latécoère qui se consacre uniquement à la construction des avions après la cession des Lignes Aériennes à la Cie Générale Aéropostale. Il participe à la mise au point du Laté 28 spécial et du Laté 49. Ultérieurement à Air France il participe à la mise au point du Couzinet "Arc en Ciel" et du Couzinet 10. Sa licence n'a pas été renouvelée en 1944 pour raison de santé.
Il faisait partie de l'équipage de la "
La Croix du Sud " qui disparut en mer le 7 décembre 1936 avec Mermoz.

DUMESNIL Maurice

Pilote. Il est engagé aux Lignes Aériennes Latécoère en 1924.

 

DUPONT Claudius :

 Pilote. Il est engagé aux Lignes Aériennes Latécoère en 1924.

 

DUPUY Roger : Pilote. Il est engagé aux Lignes Aériennes Latécoère en 1929.

DURANT Joseph : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1930.

EMLER Jacques

Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1926. Tué en Espagne le 9 mai 1933.

 

ENDERLIN Achille

Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1921. Il effectue le 11/09/1921 l'ouverture d'une nouvelle ligne entre Marseille et Alger avec le prototype de l'hydravion Laté 21.

 

ÉRABLE Henri : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1926. Tué par les Maures le 11/11/1926.

ESPITALIER Jean: Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1929. Brevet de Pilote d'avion et d'hydravion en avril 1929. Il entre à la Cie FRANCE-ALGERIE EN 1929 et vole en Méditerranée. En juillet 1934, sur Fokker trimoteur terrestre il vole sur l'Exo, Damas, Saigon, Karachi, Calcutta, Bangkok. En 1936, affecté sur l'Atlantique Sud, il effectue 102 traversées entre Dakar et Natal jusqu'en 1940. En 1941, 1942, 1943 il vole en Afrique. Revenu en France, il meurt, étant aux commandes d'un Goeland, dans l'accident du 17 janvier 1945 sur le mont Tauch à proximité de Tuchan dans l'Aude. Le radio Jean Le Moal et le mécanicien André Texier faisaient partie de l'équipage.

ETIENNE Victor

Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en juin 1925.

 

FAVREAU Louis :  

Pilote. Breton d'origine. Il rentre à l'Aéropostale en 1930 et y reste jusqu'en mars 1931.

FELIX Paul : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en août 1925.

FERNET André : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en novembre 1927.

FERU Roger

 
Pilote de l’Aéropostale (dés 1930) puis d’Air France (jusqu’à sa mobilisation de 1940 affecté à la surveillance du territoire à Chartres). Roger féru est né le 19 février 1906 à Boult sur Suippe (Marne, 51). Passionné d’aviation dés son plus jeune âge (Reims-Betheny : démonstration d’avion), il a effectué son service militaire comme engagé volontaire dans l’aviation maritime. Il a obtenu son brevet de pilote d’hydravion à Hourtin le 25 mai 1926. Entré à l’Aéropostale en 1930, il était pilote sur la ligne « courrier » de Toulouse-Barcelone puis Marseille-Beyrouth et ensuite sur la ligne Marseille-Alger (transport de passagers). Chevalier de la Légion d’Honneur pour avoir effectué 6000 heures de vol, il a ensuite effectué 10 traversées sur la ligne d’Amérique du Sud (Dakar-Natal) en 1939. Décédé accidentellement en sautant sur une mine à Marignane en 1943.

FICARELLI Pédro : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1925. Il s'écrasa contre une montagne en terre Paraguayenne, à bord d'un Laté 25 le 16/08/1929.

GAY Victor

Pilote. Il entre chez Latécoère en 1922. Disparu lors d'un crash à l'atterrissage à Alicante en 1923.

 

GAMBADE Lucien

Pilote. Il entre chez Latécoère en 1922.

 

GARRABOS Jean : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1929.

GÉNIN Gaston

Pilote. Le 2 août 1936, un Wibault 283T s'est écrasé dans la Montagne Noire, près de Mazamet. Les deux pilotes, Gaston Génin et Roger Savary, avec le radio Albert Aubert, sont tués. Mermoz, qui se trouve alos à Toulouse, tient à se joindre aux secours immédiatement envoyés sur place. Sur ses épaules, il ramène lui-même dans la vallée le corps de son camarade Génin.

 

GENNES Jean de : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1926. Disparu dans un accident à bord d'un Laté 25, le 17 septembre 1929.

GENTHON Charles : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1919. Le 5 octobre 1920, le Breguet 14 de Charles Genthon et Léo Bénas est pris dans une tempête à la nuit tombante. Craignant de ne pouvoir atteindre Alicante, le pilote décide de faire demi-tour en direction de Valence. Avec un désagrément supplémentaire : il rate la piste de secours ce qui le contraint à se poser dans un champ près d'Onteniente. L'appareil heurte un sol caillouteux et finit sa course en catastrophe. Ils meurent carbonisés.

GENSOLLAN Alphonse: Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1919.

GIMIÉ Léopold

dit Léo Gimié (1903-1943), est un navigant de l'Aviation Civile, équipier de Jean Mermoz. 
D'abord radiotélégraphiste dans la Marine Nationale, il entre à la Compagnie Générale Aéropostale en 1927, d'abord au sol puis comme radionavigant. En 1929, en équipage avec Henri Delaunay et le navigateur Jean Dabry, sur" l'Oiseau blanc" No 2, il s'écrase au sol à Istres à l'atterrissage. Avec Jean Mermoz et Jean Dabry, sur Latécoère 28 à flotteurs il participe au record du monde de distance en circuit fermé pour hydravion, les 11 et 12 avril 1930 (4308 kms).
Le même équipage effectue, les 12 et 13 mai 1930, la première traversée postale de l'Atlantique Sud.
Pendant la guerre il est tué dans un accident aérien à l'atterrissage à Aguel'hoc dans le Sahara, le 13 janvier 1943. Une plaque en marbre due à l'initiative de l'ingénieur radio Faurous et de l'Association des Professionnels Navigants de l'Aviation Civile rappelle que Léo Gimié fut un des premiers radionavigants de l'aviation civile française.

GIVON Léon : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1923.

GONIN Claude

 

 
Ingénieur Pilote.  Il est pilote d'essai chez Latécoère où il a un grave accident. Rétabli il continue les essais. En 1933, à la création d'Air France, il est nommé Directeur de l'Exploitation de la Ligne
Toulouse-Casablanca-Dakar, adjoint d'Edouard Serre, remplaçant Daurat.

GORET Marcel : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en décembre 1928.

GOURP Léopold : Ingénieur, Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1925. Il effectue le premier courrier sur Dakar en mai 1925 avec André Dubourdieu et Jean Denis.

GUERRERO Laurent : Pilote. Après six ans de service militaire il entre comme pilote à Cie Générale Aéropostale le 17 février 1928. Brevet de transport public n° 1073 du 23/3/1928. Brevet de Transport Public (Hydravion) n° 158 du 3/10/1931. Brevet de mécanicien navigant n° 207 du 12/4/ 1932. Brevet de navigateur supérieur n° 213 DU 10/7/1933. Accident en Méditerranée le 8/5/1933. A trouvé la mort le 27 octobre 1937 à bord de l'ANTARES DEWOITINE 333 F-ANQUA au large de Mogador au Maroc.      

GUILMET Eugène : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1926.

GUILLAUMET Henri



 Pilote. Né à Bouy, Marne le 29 mai 1902.  . Il entre chez Latécoère le 13 Février 1926. Il fut l'un des pionniers des lignes aériennes entre la France et l'Amérique du Sud. Il disparut en méditerranée en 1940.

GUYOLLOT Georges

HAMM Victor :

Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1921. Chef d'aéroplace à Porto Alegre. Disparu le 27 février 1932 a bord d'un Laté 28.

 

HODDAP Denis : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1925.

JALADIEU Pierre : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1925.

Pierre JALADIEU a disparu tragiquement, éjecté de son avion dans une forte turbulence, le 27 janvier 1928 à Roquetas (Espagne). Martyre du courrier il fut le 34e mort de la "Ligne"

JANET Pierre: Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1926.

JOFFRE Jacques : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1930.

JOLIOT Edmond : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1930.

JOLY Émile : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1925.

JULIN Pierre : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1922.

JUNQUET Paul : Pilote. Le 3 mars 1919, il est chargé de piloté P.G. Latécoère dans un Salmson 2 A2 pour rejoindre le Maroc dans les meilleurs délais. Les autorités locales d'Alicante ont mal interprété les recommandations françaises : l'aire d'arrivée ne mesure pas six cents mètres de long comme suggéré, mais six cents mètres carrés. Lemaitre ayant perdu ses lunettes, handicapé, il signe un joli cheval de bois.

KLEIN Théodore : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1930.

KNIPPING Max : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1919.

LAFAY Etienne :

Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1925.

 

LAMBERT Henri : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en octobre 1924.

LARBONNE Edmond: Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en octobre 1927.

LARCHER Pierre : Pilote 1906 - . Il rentre à l'Aéropostale en 1929. Sa carrière est stoppée car une nouvelle loi interdit l'octroi du brevet de pilote de transport public avant 25 ans. Il sera chargé de renforcer les flotteurs du Laté 28 transatlantique. Par la suite, il aura une grande carrière à l'Aéropostale.

LARMOR Louis : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1925.

LASSALLE Edmond : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1925. Il péris carbonisé en s'écrasant sur le terrain de Dakar avec Moreau, son mécanicien.

LE CHEVALIER Charles: Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1926.

LECLAIRE Henri : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1926.

LECOEUR Edouard : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1927.

LECRIVAIN Emile :

Pilote, Né à Paris, le 18 Février 1897. Il entre à l'Aéropostale en octobre 1924. IL a ouvert officiellement la ligne Casablanca - Dakar. Se tue non loin de Mogador le 31 janvier 1929.

LEMAITRE Henri :

Pilote. Le 3 mars 1919, il est chargé de piloté Massimi dans un Salmson 2 A2 pour rejoindre le Maroc dans les meilleurs délais. Le Salmson capote en bout de piste à Alicante, longeron et moteur endommagés, hélice brisée, aile gauche déchirée. Le 8 mars, avec P.G. Latécoère, il met le cap sur le Maroc, toujours via Barcelone. A 15 heures, le lendemain, il attérrit à Rabat.

LEMOIGNE Pierre: Pilote.

LETHELLIER: Pilote.

LUCAS Jean

Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1929.

 

MAC LEOD Raoul : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1929.

MAILLOUX : Pilote. Le 16 janvier avec Jean Mermoz, Carretier, Manuel, Jousse, Mariault et Couzinet, ils traversent l'Atlantique sud à bord de l'Arc-en-Ciel en 14 h 27.

MALET Henri : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1922.

MARE Lucien : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1929.

de MARMIER Lionel :

1897 - 1944. Pilote. Termine la guerre 14-18 avec 6 victoires homologuées. Il est pilote chez Nieuport, puis à la Cie Franco-Roumanie (Paris-Bucarest et Paris-Varsovie). Il entre chez Potez comme pilote d'essai et il établit 6 records sur Potez 28. 
Il entre à la Cie Aéropostale en 1930, puis à Air France dont il devient chef-pilote d'essais. 1936-1938, il prend part à la guerre d'Espagne du coté républicain. En 1939, il prend le commandement du 1er groupe de Chasse polonais. Après avoir remporté 3 victoires, il passe en Angleterre, et, organise le Groupe "Lorraine". Il disparaît en mer le 31 décembre 1944 en Méditerranée alors qu'il était passager à bord d'un avion bi-moteur Lockheed.  

MARSAC René : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en septembre 1927.

MAUGER : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1922.

MAULER Raymond : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1921.

MECHIN Gaston : Pilote. Il faisait partie de l'aéropostale de 1921 au 22/07/22, date à laquelle son avion s'est écrasé à Guadix en Espagne. Il est enterré au cimetière d'Alicante (Espagne).

MERCIER René : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1921.

MÉREL Henri : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1921. Le 15 février 1921, Un Breguet 14 tombe en mer au large de Tanger. Le pilote Henri Mérel et le mécanicein Maxime Garrigue sont tués.

MÉRESSE Marceau :  

Pilote. Il entre aux Lignes Aériennes Latécoères en 1927, ligne
Alicante-Oran, sur hydravion Lioré et Olivier qui manque de puissance au décollage ! Au nord d'Oran, il amerrit sous une violente tempête les deux moteurs en panne sur une démontée où il reste avec son équipage, le radio Le Duff et deux passagers, les pilotes Plamont et Doerfinger, à attendre les secours.

MERMOZ Jean

Pilote. Né le 9 décembre 1901 à Aubenton dans l'Aisne.  Lors de son enfance, le 'Grand' , comme le surnommait Saint-Exupéry, est un jeune garçon timide, épris de poésie et de sculpture. Il échoue à l'oral du baccalauréat, et envisage de s'engager dans l'Armée. C'est sur les conseils d'un chanteur d'opérettes, Max Delby, qu'il opte pour l'aviation. Après l'obtention de son brevet de pilote, il part en mission en Syrie en 1922, et tombe littéralement amoureux de son métier et du Moyen-Orient malgré quelques péripéties dans le désert. Il doit malgré tout se résigner à rejoindre une caserne française en mars 1924, attendant que le destin frappe à sa porte. Ce dernier se manifeste le 28 septembre 1924, date à laquelle il reçoit une proposition d'engagement de la Compagnie Latécoère. Deux mois plus tard, il effectue un vol aller-retour Toulouse/Barcelone/Alicante/Malaga/Gibraltar/Larrache/Rabat avant d'assurer la liaison Barcelone/Malaga l'année suivante. En 1927, il est dépêché par la compagnie pour ouvrir de nouvelles liaisons en Amérique du Sud. Malgré les dangers de la Cordillère des Andes, il réussit sa mission et rentre au pays en 1930 avec l'obsession de traverser l'Atlantique Sud. Le 31 mai, il part de Saint-Louis et rejoint Natal après un trajet de 21 heures. Jean Mermoz rentre définitivement dans la légende le 17 janvier 1933 quand il atterrit avec son équipage sur la piste de Buenos Aires après avoir quitté Paris cinq jours auparavant. La Camarde le rattrape et le fauche au-dessus de l'Atlantique le 7 décembre 1936.

 

MILOU Jean-Baptiste : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1930.

MINGAT Jean : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1923. Mort le 26 juin 1925 avec le radio-navigant Salvadou après
s'être écrasé dans le port d'Alicante (Espagne).

MONVILLE Albert : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1924.

MONSAC René : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1923.

MORRAGLIA : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1919. Il effectue le premier départ vers l'Espagne. 

MORÉ Marcel

 
C'est en 1916, très jeune encore, que Marcel Moré est entré à l'école de Mécanique, chez Latécoère, à Toulouse-Montaudran. Depuis cette date, on peut dire que sa carrière s'est confondue avec l'histoire de la conquête de l'air. Chef d'escale à Pelotas.

 

MORVAN Paul : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1923.

MURIER Marcel : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1923.

NEGRIN Elysée

Pilote.Né en 1903 - Il entre aux lignes Latécoère en 1926. Il trouve la mort aux commandes d'un Laté 28 le 10 mai 1930 à Natal avec à son bord Prunetta, Pranville et deux passagers brésiliens. Il y eut un seul survivant, M. João Alberto Lins de Barros.

NEUVY André: Pilote. Il entre chez Latécoère en 1922.

NOUVEL Roger: Pilote. Il entre chez Latécoère en 1928.

PAILLIÈRES Guy : Pilote. Le 18 octobre 1925, frappé d'insolation au cours du vol, il s'écrase à Port Etienne.

PAREYRE André : Pilote. Il disparaît en mer le 10 février 1936 avec l' hydravion "Ville de Buenos-Aires" entre Natal et Dakar.

PARIZOT Fernand : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1930.

PASCAUD Jean : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1930.

PAUILLAC Pierre "Louis"? : Pilote. Il entre chez Latécoère en mars 1922.

PAULIN PARIS: Responsable d'aéroplace. le Lieutenant de vaisseau Paulin Paris, premier pilote à avoir assuré la liaison aérienne entre Saint-Louis du Sénégal et Calheta de Sao Martinho, soit une distance d'environ 500 km, le 6 mars 1928, à bord d'un bimoteur CAMS 51.

PAYAN Georges: Pilote. Il entre chez Latécoère en 1922.

PERRIER Joseph

Joseph Perrier est entré le 20 Juillet 1928 à l'Aéropostale. Pilote militaire J. Perrier avait connu pendant la guerre de Syrie Jean Mermoz qui plus tard, à la suite d'une rencontre à Paris lui avait vivement conseillé d'entrer à la Compagnie Générale Aéropostale . Rentrant d' un séjour en A.O.F où il avait réalisé plusieurs raids, dont la première liaison postale Bamako-Niamey ( qui lui valut la grande médaille de bronze de l'Aéro Club de France) il avait été séduit par cette idée .

 

PICARD Pierre

Chef d'escale à Cap-Juby.

 

PICHODOU Alexandre

Pilote, il disparut en mer le 7 décembre 1936 avec Mermoz.

 

PINOT Albert

Pilote. Engagé en mars 1929 à l'Aéropostale.

 

PIVOT Georges

Pilote. Il est engagé comme pilote le 6 mars 1924. Sur Casablanca-Dakar, à la suite d'une panne moteur, il reste 12 jours prisonnier des Maures et est vendu comme esclave à un caïd ami de la France.

 

PLAMONT Robert : Pilote. Engagé en mars 1927 à l'Aéropostale.

PONCE Jean : Pilote. Entré en 1925 chez Latécoère. Il disparaît en mer le 10 février 1936 avec l' hydravion "Ville de Buenos-Aires" entre Natal et Dakar.

PORFAUX Henri : Pilote. Entré en 1929 chez Latécoère.

PORTAL Roger : Pilote. Entré en 1924 chez Latécoère. Disparu dans un crash au pendant un vol d'essai le 11 août 1921.

POULAIN Raymond : Pilote.

POULIN Charles

Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en janvier 1921.

 

PRANVILLE Julien

Pilote. Directeur d'exploitation pour l'Amérique du Sud. Né en 1894 - Il entre chez Latécoère en 1923 à Toulouse. Il trouve la mort aux commandes d'un Laté 28 le 10 mai 1930 à Natal avec à son bord Prunetta, Négrin et deux passagers brésiliens. Il y eut un seul survivant, M. João Alberto Lins de Barros.

 

RAYNAL Robert : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1929.

REINE Marcel


Pilote. Né à Aubervilliers le 1er Décembre 1901 - Pilote, il entre chez Latéoère le 30 décembre 1924. Fait prisonnier par les Maures avec
Serre. Disparu en mer le 27 novembre 1940 avec Guillaumet, Le Duff,  Frankes et Montaubin, ainsi que deux passagers. (Ils ont été abattu par un chasseur italien dans la canal de Sardaingne)

 

RIGUELLE René

Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1926. Se tue avec Jacques Emler le 9 mai 1933 en Espagne.

 

RINGEL Max : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1929.

RODIER Jean

Pilote. Le 2 octobre 1920, Jean Rodier et François Marty-Mahé se perdent en mer au large de Port-Vendres. Ce sont les premières victimes de la Ligne.

 

ROIDOT Louis

Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1927.

 

ROIG Joseph

 
Pilote.  "le négociateur". Officier français, issu de l'aviation militaire. En poste au Maroc, mis en congé spécial pour préparer et réaliser la pénétration du tronçon aérien l'esprit du Maréchal Lyautey indispensable pour dialoguer avec les indigènes des régions Casablanca-Dakar. Il s'avère dans survolées qui étaient sous contrôle espagnol, cette région où sévissaient des bandes de pillards et d'assassins appelés les "Hommes Bleus". Les pilotes risquaient en permanence d'être égorgés, les avions et leur chargement pillés et incendiés. Dés 1922 il est à pied d'œuvres et réussira non sans mal. Ensuite il sera envoyé en Amérique du Sud en 1924, pour le tronçon Buenos-Aires-Natal et ses bretelles. Il a été un collaborateur précieux et efficace, et, restera indissolublement lié à la réussite de cette merveilleuse aventure aérienne française que fut la Ligne...

ROLLAND Clément

Pilote. Né en 1901. Pilote - Radio. Il et est engagé comme tel par Daurat aux Lignes Aériennes Latécoères en 1928. Il collabore efficacement à la mise au point du Laté 28. Il reste à Toulouse jusqu'en 1933, la Cie Air France prend la relève de la Cie Générale Aéropostale. Il s'efforce de toujours maintenir un esprit d'équipe qu'il avait connu au début de sa carrière.

 

RONNELLE André: Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1930.

ROUCHON Fernand : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1929.

ROUSSET V : Pilote. Il rentre à l'Aéropostale en 1929.

ROZÈS Henri


Né à Soueich (Hte-Garonne) le 31 Mai 1894.  Pilote. Breveté pilote en 1917, après avoir été sévèrement blessé à Verdun. Quatre victoires lui sont homologuées. A peine démobilisé il est engagé comme pilote aux Lignes Aériennes Latécoères à
Toulouse. Sur Casablanca-Dakar, il tombe en panne, se pose sur la plage, Ville, pilotant l'avion accompagnant se pose à coté sans arrêter son moteur pour le repêcher. Au moment où les deux pilotes commencent le transbordement du courrier de son avion dans celui de Ville, les Maures les attaquent et les deux aviateurs sont obligés de dégainer et sous le feu des balles décollent. La tête de Rozès étant mise à prix à 200 Douros, il est affecté en Amérique du Sud, mêlé a l équipe dont Mermoz est le chef. Il a la nostalgie de son pays Natal. Il démissionne et rentre en France.

RUGAMMER Jean

Pilote. Il entre chez Latécoère en août 1923 . Il est affecté sur Alicante – Malaga . Au cours d’un de ses voyages avec le Breguet F-AEIU, en juillet 1924 avec le prince Achille Murat et Mr Caillaud comme passagers ,il eut  un grave accident  qui lui brisa les jambes. En avril 1925,il reprit du service mais quitta Latécoère en juillet  pour aller à la Cidna puis Air France , où il prit sa retraite.

SAGNOT Jean


Pilote.  Né à Meymac correze le 31 octobre 1891. Le 25 décembre 1920, il s'écrase à
Barcelone aux commandes d'un Salmson.

 

SAINT-EXUPÉRY de Antoine

Antoine de Saint-Exupéry


Pilote. Chef d'aéroplace. Né le 29 juin 1900 à Lyon.  Après avoir servi dans l'armée de l'air française, puis été pilote de l'aéropostale, il se consacra à la littérature. Ses romans relatent ses expériences de vol en Amérique du Sud et entre la France et l'Afrique. Réaffecté en 1940 dans l'armée de l'air comme pilote de reconnaissance, son avion disparut près de la corse, le 31 juillet 1944. Son oeuvre la plus populaire aujourd'hui est le Petit Prince.

 

SANTELLI Hervé : Pilote. Il entre chez Latécoère en août 1927. Disparu dans un accident à bord d'un Laté 25, le 15 janvier 1928.

SAVARY Roger : Pilote. Le 2 août 1936, un Wibault 283T s'est écrasé dans la Montagne Noire, près de Mazamet. Les deux pilotes, Gaston Génin et Roger Savary, avec le radio Albert Aubert, sont tués.

SCHENK Georges: Pilote. Il entre chez Latécoère en 1926.

SERAILLER Léon : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1924.

SIMON Etienne : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1925.

STITCHER Marcel : Pilote. Le 8 mai 1921, il perd le contrôle de son Bréguet 14 non loin d'Alicante.

THOMAS Gabriel :


Pilote.
Il entre chez Latécoère en 1924. Gabriel Thomas est né le 4 janvier 1896, à Ligré. Il a pris sa retraite à Asuncion (Paraguay) avant de revenir à Buenos Aires où il est décédé le 9 octobre 1976. As de la Première Guerre mondiale avec sept victoires homologuées, Gabriel Thomas a fait partie des pionniers de l'Aéropostale puis d'Air France en Amérique du Sud.

TOUGE Joseph

Pilote. Il entre chez Latécoère en octobre 1925.

 

TOUVET Pierre: Pilote. Il entre chez Latécoère en décembre 1922.

VACHET Paul

 
Pilote.  Pendant la guerre de 14-18 il est pilote de bombardier. Il est également pilote d'hydravion. Responsable d'abord de la Ligne Alicante-Oran, il est détaché en Amérique du Sud en 1924 où il accomplit un travail de défrichage extraordinaire et prépare la voie à la prestigieuse équipe de Jean Mermoz et ses compagnons. C'est certainement pour cette raison qu'on parle plus de Vachet en Amérique du Sud qu'en France. Commandeur de la Légion d'honneur... Il obtint les plus hautes décorations du Maroc, du Brésil, de l'Argentine, du Paraguay etc.

VALIN Henri : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1929.

VANIER Raymond

 
1895 - 1965. Né le 6 août 1895 à ORLEANS (Loiret).    Pilote. Il entre chez Latécoère le 3 juin 1919. Il a effectué le premier relais 100% aérien entre
Natal et Rio De Janeiro à bord d'un Laté 26.
Il est nommé chef d'aéroplace à Barcelone.

VAREILLE Raoul : Pilote. Il entre chez Latécoère en 1923.

VEDEL Gaston

photo origine www.ordredelalibération.fr


Il entre le 1er janvier 1923 comme pilote à l'Aéropostale sur la ligne Toulouse-Casablanca.
En 1930 il est détaché par le Gouvernement Français auprès du Négus en Ethiopie pour former les premiers pilotes éthiopiens, créer des aérodromes, assurer des transports urgents. A l'issue de cette mission il retourne en 1934 à l'Aéropostale comme chef de la Base de Barcelone pendant toute la durée de la guerre civile espagnole.

VILLE Eloi

Pilote. Il entre chez Latécoère en mai 1924.

 

VILLETARD DE LAGUERIE Germain : Pilote. 1897 - 1930. Il est engagé par Daurat en 1929. Il se tue dans l'accident du 12 octobre 1930 à Khémis-Du-Sahel au Maroc.

de VISA : Pilote. Il entre chez Latécoère en mai 1929.