Joseph PERRIER

 

Pilote militaire J . Perrier avait connu pendant la guerre de Syrie Jean Mermoz qui plus tard, à la suite d'une rencontre à Paris lui avait vivement conseillé d'entrer à la Compagnie Générale Aéropostale . Rentrant d' un séjour en A.O.F où il avait réalisé plusieurs raids, dont la première liaison postale Bamako-Niamey ( qui lui valut la grande médaille de bronze de l'Aéro-club de France) il avait été séduit par cette idée . Joseph Perrier est entré en 1928 à l'Aéropostale. Sa lettre d'engagement est datée du 20 Juillet.

Affecté sur la ligne France - Amérique du Sud il fut pilote et chef d'aéroplaces, principalement à Port-Etienne et fut le premier a effectuer des vols entièrement de nuit sur le Rio de Oro. Formé également sur hydravion il a assuré la ligne Marseille-Alger, pour revenir ensuite à Port-Etienne. Les assassinats de Group, Érable et Pintado étant restés dans les esprits il entreprend en compagnie de l'interprète EL Bonn - très apprécié des français - un long travail de pacification auprès des tribus maures.

Revenu sur la ligne Casablanca-Alicante J. Perrier épouse la cousine d'un autre pilote, Albert Pinot, qui devait se tuer en 1932.

Didier Daurat lui demande en 1932 de retourner à Port-Étienne, ce qu'il refuse, son épouse attendant un enfant et préfère abandonner la ligne et changer de situation .

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Joseph Perrier à son bureau de Port-Etienne Joseph Perrier avec son chien Joseph Perrier dans le Rio de Oro, debout portant un casque sombre.